Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Vision lors d'une séance de Reiki
Mer 19 Avr - 5:55 par Nadia-Nadou

» Kikou du 44
Mer 19 Avr - 5:53 par Nadia-Nadou

» Vol de retour du Phenix
Lun 24 Oct - 16:02 par phenix

» la Shungite
Lun 24 Oct - 15:44 par phenix

» le Qi Gong et ses bienfaits
Lun 24 Oct - 15:00 par phenix

» petite présentation
Ven 30 Sep - 15:53 par Lilylou

» Nouvelle
Mer 6 Juil - 4:27 par vislavie

» Petite nouvelle
Dim 3 Juil - 12:08 par Renisa

» recherche une aide concernant les nuisances de mon ex mari
Mer 8 Juin - 6:03 par solitaire62

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Juin 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Les phases de la lune

LES WICCAS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES WICCAS

Message  Divine/Adm le Sam 6 Sep - 0:14

Aujourd'hui, de nombreuses personnes voient encore dans les sorcières des personnages fantastiques : des femmes vieilles et laides, avec chats noirs, chapeaux pointus et nez verruqueux, chevauchant des balais, jetant des sorts et terrorisant des petits enfants. Cette imagerie n'est pas nouvelle. Depuis la fin du Moyen Age, des artistes, des écrivains et plus récemment des cinéastes ont dépeint les sorcières de la sorte. Mais comme pour de nombreux stéréotypes, la sorcière de l'imaginaire populaire a peu, voir pas du tout de rapport avec la réalité.

PAR-DELÀ LE MYTHE

Contrairement à une légende répandue, les sorcières ne pratiquent pas nécessairement la magie noire. Elles n'ont d'ailleurs pas plus avoir avec le satanisme qu'avec le vaudou ou les messes noires. Historiquement, les sorcières étaient des "enchanteresses", un terme employé pour désigner des femmes usant de magie ésotérique et rejetant les enseignements de l'Eglise. Le fait que pareille magie n'impliquait souvent guère plus qu'une croyance dans les plantes médicinales ou d'autres pratiques bénignes n'empêcha pas des milliers de prétendues sorcières de perdre la vie au cours de la terrible répression qui s'abattit sur elles aux XVIe et XVIIe siècles.

A partir du XVIIIe siècle, grâce notamment à la campagne menée par les encyclopédistes français, les procès en sorcellerie se font beaucoup plus rares. Néanmoins, les sorcières continuèrent à pratiquer dans le plus grand secret, par peur d'éventuelles représailles. Au cours du XXe siècle, les réactions de la société à l'égard de tels systèmes de croyance dissidents se sont adoucies, et la sorcellerie est revenue sur le devant de la scène sous la forme de religions néopaïennes. De nos jours, la plus notable d'entre elles est la religion Wicca, un mouvement éclectique fondé dans les années cinquante par un fonctionnaire anglais à la retraite du nom de Gerald Gardner.


NAISSANCE DE LA WICCA

Né en 1884, Gardner fut membre de nombreuses sociétés magiques, comme l'Ordre hermétique de l'Aube dorée d'Aleister Crowley (prochainement un article), avant d'être initié en 1939 à la sorcellerie par Dorothy Clutterbrook, une sorcière anglaise de New Forest. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il entreprit de rédiger son propre grimoire, lequel devait englober ce qu'il appelait "les règles de l'Art" (l'Art désigne la sorcellerie). Au début des années cinquante, les lois britanniques contre la sorcellerie ayant été abolies, Gardner put entreprendre librement son entreprise de séduction Wicca auprès du public.

Gardner nomma le mouvement "Wicca", d'après le vieil anglais wiccian, qui signifie "jeter un sort". S'autoproclamant "roi des sorcières", il se mit à exposer sa doctrine dans une série de livres à grand succès. Peut-être le plus célèbre d'entre eux est-il Witchcraft Today, ("La sorcellerie aujourd'hui", non traduit en français) publié en 1954, dans lequel Gardner affirmait que la Wicca était l'incarnation moderne d'une antique religion ayant survécu secrètement du Moyen Age jusqu'à nos jours, et ce malgré l'hégémonie du christianisme.

Gardner mettait l'accent sur l'adoration de la nature, en particulier de la Déesse Terre, et aussi sur les activités physiques et les réjouissances. Comme l'affirme un disciple de la Wicca : "Notre religion est faite d'amour, de plaisir et de sensations."

Au cours des années cinquante et au début des années soixante, les idées de Gardner donnèrent naissance à de nombreuses formes de culte Wicca, à la fois en Europe et aux États-Unis. Sur fond de libéralisme croissant, l'attrait de cette doctrine était évident. "A chaque fois que vous avez besoin de quelque chose, écrit Gardner dans son Livre des Ombres, rassemblerez-vous en quelque lieu secret et adore-Moi. Je vous apprendrai des choses inconnues et vous serez libérés de tout esclavage. Comme signe de liberté, vous serez nus lors des rites, et vous danserez, chanterez, ferez la fête, jouerez de la musique et ferez l'amour - tout cela en Mon Honneur."

En 1964, à la mort de Gardner à l'âge de 80 ans, le mouvement Wicca commença à se scinder. Les règles furent réécrites conformément au programme de chaque "coven" (congrégation de sorcières). Néanmoins, l'oeuvre de Gardner demeure le fondement de la sorcellerie moderne, et son principe central - "fais ce que tu veux tant que cela ne blesse personne" - est l'un de ceux auxquels adhèrent la plupart des adeptes modernes de la Wicca.


SUCCESSION ET SCISSION

Au Royaume-Uni, Alex Sanders succéda à Gardner comme roi des sorcières et créa son propre courant Wicca, l'alexiandrianisme. Né près de Manchester en 1926, Sanders affirmait descendre d'une longue lignée de sorcières remontant au XVe siècle. A l'âge de 9 ans, Sanders aurait commencé à participer à des rituels de sorcellerie et aurait eu des visions prémonitoires. Il prétendit également posséder des pouvoirs occultes de guérison. Mais personne ne put vérifier ses allégations.

De fait, nombreux furent les détracteurs de Sanders. Pour eux, le nouveau gourou avait découvert la sorcellerie avec Gerald Garner lui-même ; il lui avait même volé les secrets de la Wicca. Au début des années soixante-dix, Sanders et sa grande prêtresse, Maxine Morris, s'attirèrent une réputation exécrable, lorsque la presse à scandale britannique étala sur la place publique leurs habitudes nocturnes : on parla moins d'exploits surnaturels que d'orgies et de sacrifices d'animaux.

De nos jours, le mouvement Wicca est une entité disparate sans organisation centrale. Pourtant, d'après certaines estimations, il y aurait plus de cent mille disciples de la Wicca dans le monde. Ce que tous ces disciples ont en commun, c'est un rejet systématique de la tradition judéo-chrétienne en faveur de la vénération de la nature. Ils mettent l'accent sur l'importance du développement de la volonté personnelle, rejetant toute idée de soumission à quelque divinité que ce soit. D'ailleurs, le panthéon Wicca varie d'une branche à une autre, mais on y retrouve toujours les deux principes opposés masculin et féminin, incarnés par la Grande Déesse (souvent associé à la Lune) et le Dieu Cornu (souvent associé au Soleil).


DÉVOILEMENT ET SECRET

Si le rituel est souvent effectué en "tenue céleste" - entendez nu -, c'est que la plupart des sorcières y voient une manière d'augmenter la puissance magique en atténuant les inhibitions personnelles. Elles rejettent au contraire les connotations lubriques sur lesquelles les médias mettent volontiers l'accent. Ceci dit, le mouvement témoigne d'une attirance certaine pour les déviances sexuelles. C'est pourquoi tous les covens Wicca ont des méthodes de recrutement très strict, comprenant des questionnaires détaillés, des renonciations et de vœux de secret.

Autre raison de ce voile du secret : la nécessité de protéger les membres des attaques souvent hystériques des religieux fondamentalistes. Mais cela a également pour conséquence de rendre très opaques les pratiques des covens... ce qui laisse le champ libre aux rumeurs les plus fantaisistes.

Ce qu'on sait toutefois, c'est que les sorcières pratiquent encore de nombreuses formes de magie, comme l'astrologie et les incantations. Mais il est rare qu'elles soient mal intentionnées. La maxime des sorcières modernes est en effet : "Ce que tu fais de bon te revient en triple ; et ce que tu fais de mal te reviendra également en triple."


avatar
Divine/Adm
Admin

Nombre de messages : 1970
Age : 57
Localisation : Au Québec
Emploi/loisirs : Thérapeuthe énergétique,Passeur d'âmes,Tarologue, Numérologue,Travail à distance
Humeur : Sereine et calme
Date d'inscription : 28/06/2008

http://divineenergie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

merçi

Message  natou le Dim 7 Sep - 8:01

merçi divine pour ces informations intéressantes, je savais pas, j'ai appris plein de choses...natouxx Ange 4
avatar
natou

Nombre de messages : 1731
Age : 45
Localisation : rive-sud de montréal
Emploi/loisirs : lecture, marche, animaux, thérapies naturelles , guérison, spiritualité et bien sûre tout sur le paranormal...
Humeur : bonne
Date d'inscription : 28/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum