Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Envoutement révèlé !
Mar 29 Mai - 22:49 par ibtis21

» conférences gratuites
Dim 3 Déc - 10:26 par Marie34

» juste moi
Mer 30 Aoû - 13:01 par rené

» magie blanche photo au congelateur
Sam 19 Aoû - 12:21 par rené

» Question.
Ven 18 Aoû - 16:56 par stephane1450

» Salut, Je me presente
Lun 14 Aoû - 17:56 par laila

» Le Merkaba
Sam 29 Juil - 20:18 par Divine/Adm

» Bienvenue
Sam 29 Juil - 20:10 par Divine/Adm

» Vision lors d'une séance de Reiki
Mer 19 Avr - 5:55 par Nadia-Nadou

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Juin 2018
DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Les phases de la lune

La combustion spontanée

Aller en bas

La combustion spontanée

Message  Divine/Adm le Sam 25 Avr - 23:54

Depuis toujours, des récits font état d'hommes et de femmes frappés brutalement par un "feu" invisible qui les réduit en cendres sans cependant que leur environnement en soit affecté d'aucune manière.

Les cas de combustions spontanées d'êtres humains sont nombreux dans tous les pays. La plupart entraînant la mort des victimes, ils sont suivis par des enquêtes policières. On possède donc de très nombreux documents photographiques sur les cas récents ainsi que d'excellents rapports d'experts, mais aucune explication n'a pu être avancée. De toutes les attaques du "Feu du Ciel" comme l'appelaient les Anciens, la plus spectaculaire reste sans doute celle qui a frappé une Américaine de 67 ans, Mrs Mary Reeser.


Un beau soir pour mourir

En cette soirée du 1er juillet 1951, il fait beau sur la Floride et sur le port de Saint-Pétersbourg où vit Mrs Reeser, même si l'on sent planer l'approche d'un orage subtropical. Vers 9 heures du soir, la propriétaire de Mrs Reeser, Mrs Carpenter, vient lui dire bonsoir. Elle trouve la vieille dame en robe de chambre, assise dans un "fauteuil rembourré" et fumant une cigarette. Elle est la dernière personne à la voir vivante.

A 8 heures, le lendemain matin, Mrs Cepenter, qui a déjà remarqué une odeur de brûlé vers 5 heures, découvre que le bouton de porte du studio de Mrs Reeser est presque brûlant. Elle appelle à l'aide deux ouvriers. Un d'eux peut ouvrir avec un chiffon et un souffle d'air chaud jaillit de l'intérieur. Dans le studio désert, au milieu d'un cercle noirci d'environ 1,20 m de diamètre, gisent quelques ressorts de fauteuil, les cendres d'un guéridon et les parties métalliques d'un lampadaire ainsi que ce qui reste de la locataire: "un foie carbonisé attaché à un fragment de colonne vertébrale, un crâne qui avait rétréci jusqu'à n'avoir plus que la taille d'une balle de base-ball, un pied chaussé d'une pantoufle de satin noir, mais brûlé jusqu'à la cheville, et un petit tas de cendres noircies". Jamais une combustion spontanée n'a été aussi totale et aussi impressionnante.

La chaleur, étrangement sélective, a déformé l'installation électrique, fait fondre des bougies sans attaquer les mèches, un gobelet en plastique (mais pas les brosses à dent toutes proches) dans la salle de bain et craquelé un des miroirs accrochés aux murs. Toutes les surfaces de glace sont couvertes de suie grasse au-dessus d'une ligne située à environ 1,20 mètre du sol. Au-dessous de cette limite, l'appartement est intact, à l'exception de la victime, de son fauteuil, du guéridon et du lampadaire. Ainsi, le mur derrière le fauteuil et un tas de vieux journaux à 20 centimètres du cercle noirci n'ont pas été affectés.

Une explosion de chaleur semble donc s'être produite dans un espace restreint de 1,20 m de diamètre et le pied resté indemne dans sa pantoufle devait dépasser du cercle fatal. La destruction presque totale du corps de Mrs Reeser est typique des cas de combustions spontanées, de même que l'absence de cri de la part de la victime ou d'odeur de chair carbonisée. Ce qui l'est moins, c'est l'inexplicable réduction de son crâne.


Une enquête qui s'enlise

L'enquête qui s'ensuit réunit des experts du FBI, des médecins, des spécialistes en incendies criminels et même des météorologues. Les fabricants du fauteuil sont entendus: on leur demande de prouver que celui-ci n'a pas pu prendre feu tout seul ou exploser. Tout cela ne donne rien et aboutit à un rapport peu probant de la police disant que Mrs Reeser s'est endormie, sa cigarette à la main, et quelle a ainsi enflammé ses vêtements. Le feu se serait ensuite propagé au fauteuil, lequel aurait produit la chaleur qui a détruit le corps, le guéridon et le lampadaire.

Ces conclusions sont contredites par les faits. En effet, pour réduire des os en cendres, il faut une température d'au moins 1650°, ce qu'un simple incendie de fauteuil ou de vêtement est incapable de produire. D'autre part, une telle température aurait entraîné la combustion de toute la maison (à titre de comparaison, la chaleur d'une voiture enflammée n'atteint que 700° environ ... ).

Enfin, la quantité de suie dégagée montre que le feu qui a consumé Mrs Reeser l'a fait lentement. On fit appel au docteur Wilton Krogman, spécialiste très connu de la mort par le feu, à l'Ecole de médecine de l'Etat de Pennsylvanie, qui était en vacances aux environs. « C'est la chose la plus stupéfiante que j'ai jamais vue » dit-il. « Je ne peux pas imaginer une crémation aussi complète sans plus de dommages à l'appartement lui-même. Je n'ai jamais vu non plus de crâne humain ainsi réduit par une chaleur intense. Le contraire a toujours été vrai : les crânes ont soit anormalement grossi soit virtuellement explosé en cent morceaux. » La police envisagea le suicide, l'accident et le crime, mais sans trouver aucun motif pour cette mort. Surtout, il n'existait pas de moyen connu par lequel Mrs. Reeser aurait pu être tuée de la sorte.

Les formules catégoriques du rapport tranchent avec les déclarations du détective Cass Burgess, un an plus tard : "l'affaire est toujours ouverte. Nous sommes dans l'incapacité de déterminer une cause logique à cette mort tout autant que lorsque nous avons pénétré dans l'appartement de Mrs Reeser". Réflexion que se sont faite tous les policiers qui ont enquêté sur le fléau des combustions spontanées.





Un cas de combustion spontanée en 1966 : les restes du Dr John Irving Bentley retrouvés, avec sa poussette infirme, dans les toilettes de sa maison en Pennsylvanie.


Dernière édition par Divine/Adm le Dim 26 Avr - 0:11, édité 1 fois

_________________
Divine


* La pire des prisons est celle d'un coeur fermé *
avatar
Divine/Adm
Admin

Nombre de messages : 1972
Age : 58
Localisation : Au Québec
Emploi/loisirs : Thérapeuthe énergétique,Passeur d'âmes,Tarologue, Numérologue,Travail à distance
Humeur : Sereine et calme
Date d'inscription : 28/06/2008

http://divineenergie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Caractéristiques et hypothèses

Message  Divine/Adm le Dim 26 Avr - 0:05

A – CARACTERISTIQUES :

Les combustions spontanées présentent des constantes: la victime semble ne pas avoir conscience de ce qui lui arrive, la chaleur dégagée est très intense, le feu ne s'étend pas (des victimes ont été carbonisées dans leurs vêtements presque intacts) et aucun lieu ne semble offrir de protection, y compris les espaces découverts, les navires, les voitures ou même... les cercueils.

Deuxièmement il s'agit dans la plupart des cas de personnes âgées, seules, plus ou moins invalides, ou dans une détresse psychique ou physique importante.



B - DES TENTATIVES D'EXPLICATION :


ALCOOLISME OU MAGNETISME ?

Bien des hypothèses ont été avancées mais sans qu' aucune soit réellement satisfaisante. Au XIXème siècle, une théorie veut que seuls des ivrognes imbibés d'alcool soient touchés, et une autre met en cause les feux de cheminée. Si le médecin légiste Dixon-Man explique les cas de combustion par le fait que les victimes seraient des alcooliques notoires tellement imbibées qu'elles seraient prêtes à s'enflammer à la moindre allumette. On ne peut retenir cette hypothèse car bon nombre de personnes n'avaient jamais bu de leur vie. En revanche, l'hypothèse magnétique paraît être une des plus sérieuses avancées :les observateurs ont remarqué que les cas de combustions humaines spontanées augmentent quand la courbe géomagnétique de la terre est à son apogée, cette courbe se modifie en fonction de l'activité solaire.

LES BOULES DE FEU

Dans les cas étudiés il apparaîtrait que les combustions proviendraient de l'interaction complexe entre l'état physique d'un individu et certaines conditions astronomiques particulières. Une explication retenue par plusieurs physiciens pour qui l'apparition de boules de feu coïncide avec les combustions humaines observées; ainsi dans le cas de Miss Reeser, retrouvée à l'état de cendres sur son tapis, une mystérieuse boule de feu tournoyait près d'elle. Celle-ci pourrait donc dégager une énergie colossale (produisant des ondes radio semblables à celle d'un four à micro ondes) cela expliquerait mieux pourquoi on retrouve des gens réduits à l'état de cendres dans leurs vêtements intacts.

Voilà peut-être une des clés du phénomène mais il ne faut pas omettre le profil des victimes, si particulier et qui ne semble pas être laissé au hasard. Celles-ci sont souvent seules, âgées, sédentaires, en proie à la maladie. Quant aux hypothèses les plus irrationnelles, Jacques Bergier, spécialiste du paranormal, avançaient que les victimes de combustion subiraient ce que les alchimistes désignaient sous le nom de "feu secret", une sorte de feu surnaturel à mi-chemin entre l'énergie chimique et l'énergie nucléaire.



LES BOULES DE FEU

Dans les cas étudiés il apparaîtrait que les combustions proviendraient de l'interaction complexe entre l'état physique d'un individu et certaines conditions astronomiques particulières. Une explication retenue par plusieurs physiciens pour qui l'apparition de boules de feu coïncide avec les combustions humaines observées; ainsi dans le cas de Miss Reeser, retrouvée à l'état de cendres sur son tapis, une mystérieuse boule de feu tournoyait près d'elle.

Celle-ci pourrait donc dégager une énergie colossale (produisant des ondes radio semblables à celle d'un four à micro ondes) cela expliquerait mieux pourquoi on retrouve des gens réduits à l'état de cendres dans leurs vêtements intacts. Voilà peut-être une des clés du phénomène mais il ne faut pas omettre le profil des victimes, si particulier et qui ne semble pas être laissé au hasard. Celles-ci sont souvent seules, âgées, sédentaires, en proie à la maladie. Quant aux hypothèses les plus irrationnelles, Jacques Bergier, spécialiste du paranormal, avançaient que les victimes de combustion subiraient ce que les alchimistes désignaient sous le nom de "feu secret", une sorte de feu surnaturel à mi-chemin entre l'énergie chimique et l'énergie nucléaire.



AUTRES PISTES

Si dans certaines tentatives d'explication on parle de paramètres magnétiques encore mal connus certains se sont intéressés au phénomène d'hyperthermie du corps humain, fréquemment évoqué dans la vie des saints. On trouve ainsi de nombreux témoignages d'élévations extraordinaires de température qui seraient dues pour les scientifiques, à un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Lors de transports extatiques les mystiques se sentent bouillir et ont du mal à supporter leurs vêtements, ainsi Saint Stanislas déambulait en plein hiver à moitié nu, en s'écriant "je brûle". Même allusion à la "grande flamme brûlante de l'amour divin" chez Saint Philippe de Néri : pendant qu'il disait la messe, des témoins rapportent avoir observé des étincelles entourant son visage et le saint prétendait souffrir d'une fièvre dévorante. Autre épisode marquant de sa vie spirituelle : la venue en 1544 du Saint Esprit sous la forme d'un globe de feu, une apparition provoquant chez lui une telle chaleur qu'il dut se jeter sur le sol glacial pour essayer de se rafraîchir. L'histoire d'une des carmélites du couvent de Fasano est identique : elle observe l'apparition d'un étrange halo de feu qui descend sur elle et brûlera sa chemise, provoquant son évanouissement. L'absorption d'eau provoquait dans le corps de la sainte napolitaine Maria Villani un bruit de sifflement pareille à celui d'un liquide tombant sur une plaque de fer chauffée au rouge. Au moment de l'autopsie de son corps, une fumée âcre s'est dégagée d'elle et le chirurgien, quand il mit le coeur dans sa main, se brûla et dut s'y reprendre à deux fois.

On notera que dans bon nombre de faits rapportés, les victimes sont des personnes qui étaient sur le point de se suicider, ou qui étaient dans un état dépressif fort. Au regard du paragraphe ci dessus, on est en droit de se demander, si dans certaines circonstances extrêmes (qui peuvent être accompagnés d'autres phénomènes physiques coïncidants décrits ci dessus), le psychisme n'aurait pas un pouvoir de forte modification de son propre corps, à un point tel que dans la volonté d'en finir avec une vie de souffrances, on parvienne à ce qu'on pourrait nommer un suicide psychique. Comme nous l'avions vu dans cet article , les possibilités du cerveau humain restent largement insoupçonnées et les petites traductions bénignes (mais pourtant déjà impressionnantes) de la psychosomatique (dermatose, paralysie, etc...) sont peut être un simple aperçu du lien étroit entre psychisme et physique.



CONCLUSION

Le mystère des combustions humaines spontanées reste entier et n'a pas fini de passionner les enquêteurs spécialistes du paranormal, comme les scientifiques. Car si ces phénomènes ne sont pas monnaie très courante, ils sont par contre indiscutables. Débarrassés des cas douteux, où l'origine accidentelle par une combustion extérieure est totalement écartée, on se retrouve dans un des phénomènes les plus résistants à l'interprétation scientifique d'aujourd'hui .

Ces événements se produisent peut être à la croisée de certaines circonstances réunies par le fruit du hasard, à moins que l'une n'entraîne l'autre dans une suite logique qui nous échappe aujourd'hui. L'hypothèse électromagnétique est peut-être à creuser notamment dans le domaine des micro-ondes. On est en droit de se poser la question de l'existence de micro ondes à l'état naturel, chose qui nous paraît aujourd'hui uniquement produit par l'homme. L'avenir de la recherche scientifique nous éclaircira sans doute bientôt.


Source:http://membres.multimania.fr/ericusmaximus/docs/combustions.html

* Pour d'autres innombrables cas à lire plus photos, voir le lien ci-joint.


bj

_________________
Divine


* La pire des prisons est celle d'un coeur fermé *
avatar
Divine/Adm
Admin

Nombre de messages : 1972
Age : 58
Localisation : Au Québec
Emploi/loisirs : Thérapeuthe énergétique,Passeur d'âmes,Tarologue, Numérologue,Travail à distance
Humeur : Sereine et calme
Date d'inscription : 28/06/2008

http://divineenergie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La combustion spontanée

Message  Invité le Dim 26 Avr - 0:21

tu copies souvent des textes sur plein de sujets mais c'est le premier que je lis au complet. c'est passionnant, y a t il des livres sur le sujet?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La combustion spontanée

Message  Divine/Adm le Dim 26 Avr - 0:29

Je...copie souvent des textes oui...mais toujours en mettant la référence du site d'où j'ai pris ces informations. Ce que je vous demandes de faire aussi. Internet regorge d'une mine d'informations autres que les nôtres et aussi parfois mieux expliquées et nous évitant de faire des recherches que nous fesions avant dans les livres ou bibiothèques.

Lorsque nous avons le droit de faire circuler ces informations avec références et accord de l'administrateur, pourquoi pas. Après tout, souvent eux-mêmes en ont cueillis les informations ailleurs avec références. Mais il est vrai que ce phénomène est très intéressant en soi et qu'il m'a toujours fasciné depuis de nombreuses années.


Dodo mon ange

_________________
Divine


* La pire des prisons est celle d'un coeur fermé *
avatar
Divine/Adm
Admin

Nombre de messages : 1972
Age : 58
Localisation : Au Québec
Emploi/loisirs : Thérapeuthe énergétique,Passeur d'âmes,Tarologue, Numérologue,Travail à distance
Humeur : Sereine et calme
Date d'inscription : 28/06/2008

http://divineenergie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La combustion spontanée

Message  natou le Lun 27 Avr - 7:44

wow merçi divine , j'avais jamais entendu parler de ça , très intéressant et surtout très mystérieux... affraid Suspect natou xx
avatar
natou

Nombre de messages : 1731
Age : 46
Localisation : rive-sud de montréal
Emploi/loisirs : lecture, marche, animaux, thérapies naturelles , guérison, spiritualité et bien sûre tout sur le paranormal...
Humeur : bonne
Date d'inscription : 28/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La combustion spontanée

Message  Lunou le Ven 1 Mai - 22:15

A mon tour de remercier Divine. c est la première fois que j entend parler de cela.

Intriguant tout de même!

Bonne fin de semaine tous et toutes! Like a Star @ heaven
avatar
Lunou

Nombre de messages : 546
Age : 65
Localisation : sorel-tracy qc
Emploi/loisirs : intervenante psychosociale-- J aime l humain et j ai foi en sa force intérieure
Humeur : confiante
Date d'inscription : 29/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La combustion spontanée

Message  Divine/Adm le Lun 6 Jan - 4:35

LA COMBUSTION SPONTANEE
On ignore encore quelles sont les causes de ce phénomène

On parle de combustion spontanée lorsque des êtres humains brûlent sans aucune raison apparente. C est le plus mystérieux des phénomènes provoqués par le feu. C'est un des sujet du paranormal pour lequel il y a un grand nombre de photos et d'expertises, les cas étant toujours suivis d'enquêtes policières, la mort n'etant pas vraiment de type naturel.

Les combustions spontanées présentent des constantes: la victime semble ne pas avoir conscience de ce qui lui arrive, la chaleur dégagée est très intense, le feu ne s'étend pas en dehors de la personne ( des victimes ont été carbonisées dans leurs vêtements presque intacts ) et aucun lieu ne semble offrir de protection, y compris les espaces découverts, les navires, les voitures ou même... les cercueils.

Pour la plupart des scientifiques, ces morts s'expliquent par l embrasement d un vêtement par une cigarette ou que la victime se soit trop approchée du feu.

Ce qui est contradictoire c'est que même dans les crematoriums le corps humain ne devient jamais que de la cendre, il reste toujours des petits fragments d os qui ont résistés a la chaleur, alors qu il ne reste rien après une combustion spontanée.

La combustion spontanée reste un mystère, et les tentatives d'explication sont nombreuses de la part des scientifiques et enquêteurs de la police, plusieurs hypothèses sont envisagées: Un " court circuit " des champs électriques du corps humain, une réaction atomique en chaîne qui produirait une chaleur interne phénoménale, un cocktail de substances chimiques qui se formerait dans l estomac, ou encore un syndrome mortel de l esprit sur la matière qui se produirait avec un état d esprit négatif. Physiologiquement cela se traduit par l' accumulation de phosphagenes, dont la vitamine B10 , dans les tissus , qui sont dans certains cas très inflammables . La combustion serait alors déclanchée par des orages magnétiques, ou d autres phénomènes électriques.

L'inspecteur de police à la retraite John Heymer est l'un des enquêteurs le plus sérieux sur les phénomènes de combustion vive. Il est arrivé a la conclusion que la chaleur intense provoquant la combustion spontanée provient d'une flamme alimentée par du gaz et surgissant de l'intérieur du corps. C'est, selon lui, l'unique explication plausible qui rende compte des températures élevées atteintes dans certaines zones du corps.

Certains des indices qui l'ont amené à cette conclusion lui ont été apportés par une affaire survenue le 19 septembre 1967. Ce jour la, un pompier atteignit le lieu de l'accident a temps pour voir une flamme bleue qui sortait encore d'une blessure dans l'abdomen de la victime. On peut supposer que l'homme était bien vivant lorsqu'il a commencé a brûler car il avait mordu fortement le montant de bois de la cage d'escalier ou il était tombé. Bien que cette théorie soit plausible, on ignore encore quelles sont les causes de ce phénomène.

D'après Maryse Locke, le corps humain, d'une manière naturelle et quotidiennement, secrète et expulse du gaz par tous les pores et orifices. Chez certaines personnes, les pores se bouchent, d'où une accumulation de gaz qui se fait à l'intérieur du corps. Il suffit d'une simple étincelle et ce gaz s'enflamme. Cette étincelle elle-même a lieu au niveau interne, provoquée par les pulsations cardiaques et frictions de particules qui mettent "le feu aux poudres". En général, la partie inférieure aux genoux n'est pas touchée par la combustion, les mollets et les pieds ne contenant pas de gaz pour alimenter la combustion. Dès que la combustion ne trouve plus de gaz à sa disposition, le processus s'arrête.

LA COMTESSE DE CENDRES

Le premier cas recensé de combustion humaine spontanée eut lieu en Italie dans les environs de Verone ; au soir du 4 avril 1731 la comtesse Cornelia Bandi 62 ans dîne tranquillement en compagnie du chanoine Bianchini puis part se coucher. Le lendemain matin les domestiques qui pénètrent dans sa chambre sont saisis de stupeur : "le plancher de la chambre précise la gazette locale, était parsemé de grosses taches d'apparence humide et gluante tandis qu'un liquide gras, jaunâtre, écoeurant, coulait le long de la fenêtre emplissant la pièce d'une odeur répugnante".

La camériste remarque qu'une fine couche de suie recouvre le meubles, quant à la comtesse Band elle gisait près de son lit où plutôt ce qui restait d'elle : un petit tas de cendre, ses deux jambes et un morceau de sa boîte crânienne, réduit par la force de la combustion. Les autorités et le médecin légiste sont perplexes, le magistrat se contentera de noter dans son rapport "un feu mystérieux semble s'être allumé spontanément dans la poitrine de la comtesse" et l'on se résoudra à classer le dossier pour toujours.

_________________
Divine


* La pire des prisons est celle d'un coeur fermé *
avatar
Divine/Adm
Admin

Nombre de messages : 1972
Age : 58
Localisation : Au Québec
Emploi/loisirs : Thérapeuthe énergétique,Passeur d'âmes,Tarologue, Numérologue,Travail à distance
Humeur : Sereine et calme
Date d'inscription : 28/06/2008

http://divineenergie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La combustion spontanée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum