Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» juste moi
Mer 30 Aoû - 13:01 par rené

» magie blanche photo au congelateur
Sam 19 Aoû - 12:21 par rené

» Question.
Ven 18 Aoû - 16:56 par stephane1450

» Salut, Je me presente
Lun 14 Aoû - 17:56 par laila

» Le Merkaba
Sam 29 Juil - 20:18 par Divine/Adm

» Bienvenue
Sam 29 Juil - 20:10 par Divine/Adm

» Vision lors d'une séance de Reiki
Mer 19 Avr - 5:55 par Nadia-Nadou

» Kikou du 44
Mer 19 Avr - 5:53 par Nadia-Nadou

» Vol de retour du Phenix
Lun 24 Oct - 16:02 par phenix

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Novembre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

Les phases de la lune

Les Fées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Fées

Message  Divine/Adm le Ven 17 Juil - 23:23

Qui n'a jamais entendu parler des fées ? Vous les imaginiez, sans doute, comme tout un chacun, comme de petites créatures ailées, dotées de pouvoirs magiques et d'une beauté irrésistible. Vous pensez que les fées sont prodigieuses, bienveillantes et généreuses ! Vous opposez les fées jolies, bonnes et gentilles aux sorcières laides, méchantes et cruelles ? Que d'idées préconçues ! Il existe de bonnes et mauvaises fées comme de bonnes et mauvaises sorcières.

Selon le livre de Brian Froud « Good Faeries, Bad Faeries », il y aurai de bonnes et mauvaises fées. Voici une traduction de ses énoncées dans ce livre.


LES FÉES - Préface

© Good Faeries, Bad Faeries
(Brian Froud)

Autrefois, je pensais que les féeries ne vivaient que dans les livres, les vieux contes folkloriques, et le passé. C'était avant qu'elles n'envahissent ma vie, ces êtres vibrants et lumineux, imprégnant mon art et mon existence jours après jours, entraînant un glorieux ravage. Jusqu'en 1976, j'ai habité Londres et travaillé en tant qu'illustrateur, créant des images correspondant aux mots d'autres personnes. Puis j'ai emménagé dans un petit village folklorique du Devon, prêt de mon ami Alan Lee et de sa famille. Pendant que je marchais dans les forêts de chênes et de lierres, à travers l'étendue sauvage de Dartmoor, parmi des cercles en pierre, des ruines de l'âge de Bronze, et des pierres effondrées des vieux murs de château, j'ai commencé à entendre des mots et des histoires murmurés par la terre elle-même. J'ai écouté ces histoires, imbibé de l'esprit de la terre avec sa richesse folklorique et de mythique. Ensemble, Alan et moi avons créé Faeries, un livre d'images et de traditions de fées, qui est devenu un best-seller international. Ce livre est considéré pour beaucoup de gens comme étant un parfait guide du royaume des fées... mais j'ai aussitôt découvert que mon voyage au pays des Fées avait seulement commencé. J'ai appris que les habitants de ce pays n'étaient pas restreints aux histoires d'un âge disparu depuis longtemps - elles étaient tout autour de moi, ces réelles impulsions d'énergie, d'esprit, d'émotion, et de lumière. Elles ont pris forme pendant qu'elles s'accordaient dans mon art, couvertes par les formes de la nature et du mythe. J'ai attiré leur attention en créant Faeries, et elles n'en n'ont pas encore fini avec moi.

L'année après la publication de Faeries j'ai travaillé sur beaucoup d'autres projets, chacun d'eux imprégné par la magie. Pour Jim Henson, j'ai conçu deux films basés sur mon art : Le cristal sombre et le Labyrinthe. J'ai édité d'autres livres tels que Le monde du cristal sombre, la Faerieland de Brian Froud, le Lady Cottington's Pressed Faery Book, les Tâches étranges et les Odeurs Mystérieuses (Strange Stains and Mysterious Smells,) et Gobelin, le compagnon (les trois derniers avec Terry Jones de renommée de Monty Python). Pourtant de toutes ces publications, Faeries a semblé avoir capturé les imaginations du plus grand nombre de lecteurs. Quand j'ai essayé hors de mon studio à Devon de travailler sur des projets à mi-chemin à travers le monde, les gens ont cherché à me prendre de vieilles copies du volume. Ils y avaient des gens de tous âges et de tous types de vie, mais ils avaient une chose en commun : un intense lien avec le livre et une immense affection pour l'imagination intérieure. Les féeries y ont écrit leurs vies, et y ont formé leurs rêves, et ont touché leurs coeurs.

Cela fait maintenant vingt ans que Faeries a été publié, et depuis je n'ai jamais arrêté mon exploration intensive et personnelle du royaume des fées. C'est cette année que j'ai rencontré mon épouse, Wendy, une sculpteur et fabricante de poupée, à la création du Sombre Cristal ; notre fils, Toby, est né ; et nous avons déménagé dans une grande maison du dix-septième siècle dans le Devon bâtie sur des fondations saxonnes. Les peintures et les croquis de Fées ont commencés à s'éparpiller hors de mon studio, se répandant dans le reste de la maison à côté des sculptures mystiques de ma femme : les masques de régions boisées, et des poupées de fées. Mes peintures ne sont pas des illustrations tirées d'histoires ou de textes folkloriques et spécifiques ; mais plutôt des images peintes intuitivement, jaillissant directement de visions guidées par des fées muses, un mélange paradoxal de chance et d'intention. Pendant que ce concept de langage imagé des fées se développait, j'ai également suivi les empreintes de pas des féeries pour en faire une étude mythologique du monde, et de la psychologie archétypale, et de l'ésotérica magique. A travers la peinture, j'ai beaucoup appris au sujet de la nature des fées au quotidien et de leur pensée très personnelle - de plus ces découvertes font écho dans le mythe, le folklore, l'art, et les écritures de visions provenant des cultures du monde entier.

Faeries est un livre qui regroupant les féeries du passé, trouvées dans de vieux contes britanniques. Good Faeries / Bad Faeries traite de la magie de nos vies d'aujourd'hui ; il lie les féeries du passé et les féeries du présent et du futur. J'ai toujours voulu que ce livre soit plus qu'une simple présentation de mon art féerique. J'ai espéré également m'occuper de ce processus de créativité et d'imagination qui permet la communication directe avec le royaume lumineux et vivant des féeries. Dans le folklore, on dit que ceux qui peuvent voir les féeries sont dotés de la seconde vue. Là où certains perçoivent seulement des champs vides, un homme ou une femme dotés de la seconde vue peut voir une foule de féeries dansant en rond ou la brillante entrée d'une colline de fées. Là où certains ne voit qu'une simple rue ordinaire avec des magasins ou un marché, d'autres voient des féeries à travers leur déguisement humain, payant des marchandises du marché avec des pièces de monnaie magiques qui se transformeront en simples pierres et disparaîtront quand les féeries seront parties.

A travers les images peintes et l'écoute de l'esprit de ce beau pays où je me sens chez moi, j'ai découvert que la seconde vue n'est pas restreinte au peuple des vieux contes folkloriques. Nous pouvons tout apprendre sur cette vue qui permet de voir le monde des fées autour de nous. Celui qui fait miroiter à chaque automne les feuilles et qui s'attarde dans chaque ombre bleue et fraîche ; ce monde donne à chaque pierre et ruissellement et semis d'arbres, une vie animée et vibrante. La seconde vue peut également s'appeler vision-intérieure : dans les royaumes des fées, dans le coeur même de la nature... et dans le monde mystique qui se trouve profondément ancrée dans l'âme humaine.

Dans la Grèce antique, le monde eidola signifiait l'image, et eidolon signifiait l'âme. L'image, alors, était une manière de comprendre et d'envisager l'âme. C'est le livre de ce que j'appelle "imaginosis" ou le savoir par l'image - un livre d'images conçu pour éclairer la révélation individuelle. De telles images naissent de mes propres voyages intérieurs et du contact quotidien avec les féeries. Par expérience je sais qu'elles sont irrationnelles, poétiques, absurdes, paradoxales, et très, très sages. Elles concèdent des dons de l'inspiration, auto-curatifs, et de transformation individuelle - mais elles créent également la sottise de nos vies, les ruptures sauvages, les périodes de troubles, l'abandon insensé, et le changement dramatique.

Les humains ont longtemps maintenu d'étroites connections quotidiennes avec les féeries. Aux siècles passés, nous les avions reconnus à travers beaucoup de noms traditionnels : les boggarts, bogles, bocans, bugganes, brownies, chapeaux bleus, dames blanches, miffies, pinces, nickers, heurtoirs, noggles, lobs, hobs, scrags, ouphs, spunks, spurns, hodge-pochers, danseurs de lune, puckles, thrumpins, mawkins, gally-trotte, Melsh Dicks, et d'innombrables autres. Si elles ont beaucoup de différents noms, c'est qu'elles nous apparaissent dans beaucoup d'apparences différentes. Elles ont des formes pour se modifier, fortement réversible, aucune fée ou esprit de la nature n'a de corps fixe. Dans leur essence, les féeries sont des structures abstraites à l'énergie débordante, constituées de matière astrale si sensible qu'elle est influencée par des émotions et des pensées. Sous leur forme la plus primaire, nous les percevons simplement en tant que forces pulsatives de lumière radiante, avec un centre rougeoyant situé dans la région de la tête ou du coeur (pour les féeries plus fortement évoluées, la tête et les yeux sont plus fortement définis). Répondant aux modèles mythiques et aux pensées humaines, ces forces abstraites enchantent dans une union d'ailes et de tissus débordant, prenant les formes qui reflètent l'humain, l'animal, la plante, et les mondes minéraux.

Dans ce livre, nous étudions la nature des féeries dans toutes leurs diverses apparences modelables. Comme gardiens, guides, marraines, et muses, les bonnes féeries du royaume crépusculaire sont des agents de croissance individuelle et de transformation, incorporant des énergies curatives qui traversent la nature et nous-mêmes. Lumineux et illuminant, ils révèlent les aspects cachés de nos âmes. A chaque siècles, la valeur du folklore se précise, les féeries peuvent également être des créatures farceuses, enchantant dans toutes les choses irrationnelles, absurdes, et malicieusement aberrantes. Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi vos chaussettes ne s'assortissent jamais ou pourquoi les toasts beurrés tombent toujours du mauvais côté ? Vous êtes-vous jamais demandé à quoi ressemble la fée Douleur des Regrets ? Ou la fée Douce Panique ? Ici vous verrez les visages et les formes des créatures derrière ces noms et ceux des sombres problèmes - les mauvaises féeries qui nous pincent, nous mordent, nous font des croches pieds, et nous égarent.

Pourtant même les mauvaises féeries ont des dons à nous conférer si nous comprenons leurs natures contraires. En les identifiant et en les appelant, vous trouverez qu'elles peuvent vous enseigner comment tourner la paille de votre vie en or. Les images qui suivent ont été inspirées par la dynamique et fougueux monde autour de moi : les créatures féeriques qui m'ont guidé, perturbé, enchanté, et envahi ma vie quotidienne - me poussant, m'empoignant, me provoquant, et m'allongeant parfois à terre de sorte que (à plat sur mon dos) je puisse voir sous une nouvelle perspective. Ils peuplent mon studio, font une sieste parmi les livres et peintures, voletant par les fenêtres, nichant dans les placards, jouant des tours idiots, et offrent des cadeaux lumineux. Vous les trouverez dans les forêts, en montagne, dans les déserts, sur les récifs arénacés au bord de la mer; dans la brume dorée d'une aube d'un pays ou dans la fumée argentée d'un crépuscule urbain ; en Angleterre et en Amérique... et dans les paysages du monde entier. Les Féeries sont la nature intérieure de chaque terre, et la réflexion de la nature intérieure de nos âmes. Elles m'entourent maintenant, pendant qu'elles vous entourent - vous avez besoin seulement de la vue pour les voir.

Les images de ce livre ont toutes accentué leur manifestation sur ma planche de dessin. Rien ne se compose - ces images sont des communications directes des féeries. Les mots que j'utilisais pour décrire les images ont émergés du même endroit mystérieux, palpitant entre le net et le flou comme s'ils étaient venus à moi à travers du verre tordu. C'est de cette manière que les féeries communiquent, avec le très grand sérieux mélangé à de l'humour, et des symboles, des listes, des plaisanteries, des relations, des répétitions, des changements de sujet, et des confusions volontaires. La plus petite figure dans le fond d'une image pourrait être l'aspect le plus important de tous ; ou une expression absurde pourrait contenir le message caché que les féeries nous destinent. Quelques féeries exigent une compréhension complexe et une érudition mythologique ; d'autres s'expriment elliptiquement ; encore d'autres sont trompeusement directes.
Quelques mots que j'ai omis, sentant ils étaient trop obscurs ou simplement ridicules - mais les féeries ont exigé, me rappelant que toutes les significations ne sont pas forcément censées pour être claires immédiatement. Quelques idées prennent du temps. Quelques mots sont conçus pour nous mener dans les voyages intérieurs, avec une vérité cachée et profonde dans leur intérieur. Dans Faeryland, ce qui semble le plus absurde est souvent la clef pour communiquer avec des forces spirituelles plus élevées. C'est une terre où la sagesse est inséparable de rêve et où les lèprechauns dansent avec les anges. Ceci est un livre très personnel du fait vous, lecteur et observateur, regardez à travers mes yeux et mon coeur dans Faery - mais mon espoir est que ces images encourageront votre propre seconde vue à se développer.

Joseph Campbell a dit que les artistes sont les « shamans et les faiseurs-de-mythes » de notre monde moderne. Comme Campbell, je crois que l'artiste comme le shaman, voyage dans la profondeur en retraçant les mondes intérieurs, puis rapportant des sensations et des visions rencontrées dans ce terrain mythique. Je vois mes images comme des cartes de voyage que j'ai pris dans les royaumes de l'âme. Et j'espère que ces cartes vous guideront vers les voies de féeries qui vous sont propres.

Brian Froud


* Extrait du livre « Good Faeries, Bad Faeries » de Brian Froud.

_________________
Divine


* La pire des prisons est celle d'un coeur fermé *
avatar
Divine/Adm
Admin

Nombre de messages : 1972
Age : 57
Localisation : Au Québec
Emploi/loisirs : Thérapeuthe énergétique,Passeur d'âmes,Tarologue, Numérologue,Travail à distance
Humeur : Sereine et calme
Date d'inscription : 28/06/2008

http://divineenergie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Fées

Message  Divine/Adm le Ven 17 Juil - 23:46

LES BONNES FÉES


La fée du printemps ou de la primevère

Les primevères sont l'une des premières fleurs à apparaître au printemps, et ainsi cette fée nous donne accès au nouvel an comme elle nous donne accès au pays des Fées. Le contact de la roche exacte avec une primevère est une méthode pour ouvrir la porte des Fées. Des paroles irlandaises dites au-dessus des fleurs d'une certaine manière peut rendre visible l'invisible, et les fées peuvent être vus.

Le serviable hob

Cette créature aide en cuisine, et aime particulièrement soutenir le pain et les brioches.

La fée des eaux de la sagesse

Des mains de cette Dame blanche du puit des fées sont versées les eaux de la sagesse du pays des Fées, plus douces que le vin humain le plus fin, sentant le miel et la terre cuite au soleil. Les esprits des Fées ont toujours été associés aux puits et aux sources, négociant les propriétés curatives de l'eau et apportant les connaissances naturelles et cachées de la terre afin d'éclairer. Cette brillante reine verse en avant un écoulement sans fin de scintillante pureté pendant que les fées qui l'entourent traitent de diverses maux physiques - arthrites, troubles de la peau, goutte - et les verrues de fée de mauvais tempérament. Les puits des Fées et les sources sacrées sont considérés comme des sources curatives efficaces par les peuples antiques du monde entier. Ici dans l'ouest de l'Angleterre, les vieux puits enterrés dans la campagne Cornouaillaise et le célèbre Chalice Well à Glastonbury (où le Saint-Grail serait caché) sont visités chaque jour par ces chercheurs de traitements et de bénédictions. Les épingles (souvent pliées) sont l'offre traditionnelle jetée par les pèlerins dans les puits saints - une coutume reprise par les pratiques modernes : lancer des pièces de monnaie dans des puits à souhaits. Des guenilles sont attachées aux arbres proches par ces chercheurs de traitements contre les maladies et la stérilité ; alors que le chiffon se désagrège sous le vent et la pluie, les ennuis aussi disparaissent. De toutes les nombreuses maladies dites soignées par les eaux sacrées, la plus commune est celle des yeux. Beaucoup de moule ou copies en or des yeux offerts en vertu d'un voeu ont été trouvées au fond de vieux puits - une partie sont connus comme yeux des puits dans le passé. Une vieille signification du mot « oeil » est ouverture, donc la source ou un puit est également une ouverture dans la terre et le domaine des fées. Certains puits de pisky et piscines de fées ont été renommées par le passé en tant que sites prophétiques. Le mouvement de l'eau, ou des poissons dans les profondeurs, ou les motifs de la lumière et les feuilles sur la surface étaient des moyens antiques de divination en Angleterre et dans d'autres terres. Aux sites spéciaux connus sous le nom des « eaux des malheurs », l'écoulement des sources, ou le manque de ceux-ci, a averti les gens de la guerre, de la famine, et de tout autre ennui qui allait survenir. La fontaine de jouvence se trouve dans bien des légendes du monde entier; au Japon elle est gardée par une créature féerique appelée le Garçon Chrysanthemum, alors qu'en Espagne elle est sous la protection des xanas, les fées de la fontaine. Tandis que nous rinçons nos yeux dans ce puit des fées, nous ouvrons les yeux de l'âme pour voir clairement et avec clairvoyance d'autres niveaux de conscience. La brillante reine nous invite à boire beaucoup d'eau des Fées, car la sagesse découle des profondeurs de la terre entretenue par les mains de la Dame blanche.

La fée de l'eau

Les Fées sont les gardiennes des secrets de la Nature et des autres connaissances cachées. Elles se lèvent de la troublante profondeur des eaux pour nous inspirer, enchanter, et guider dans le chemin vers la reine des Fées. Comme les esprits des chutes d'eau et des sources, elles nous remplissent d'eau curative pour nous régénérer, corps et esprit. L'eau est la source de notre existence, consolidée tandis que nous étions dans le liquide amniotique de nos mères. Le don d'eau pure des fées est donc efficace, nettoyant et purifiant l'âme. C'est le cadeau de la vie. Dans les temps passés, l'eau de source des fées a été recherchée pour soigner l'infertilité. Les fées de la Fertilité, ou les Dames Vertes, sont devenu très occupées par leur travail, cependant, des hommes séduisants des bois, les menaient sur une joyeuse danse, et les laissaient épuisés... ou pire. L'eau que ces fées vous tend contient le cadeau de la fertilité. Elle peut induire la fécondité de l'esprit plutôt que celle corps, une fécondité d'inspiration créatrice et de nouvelles idées.

La fée hautbois

Lié aux tonalités expressives et plaintives de l'hautbois, cette fée créée une apparence à chaque moment de commémoration poétique.

Le sylph

Le Sylph est une partie de l'âme de la terre sous forme de fée. Dans les royaumes des fées, la lumière ne vient pas de dessus mais de dedans. Le mythologiste Joseph Campbell raconte que des cultures décrivent à travers l'histoire une zone éternelle au delà du monde visible : « Dans le rêve et la vision l'un entame l'autre, et à votre réveil tout revient... De telles expériences nous permettent de savoir, ces apparitions sont d'une substance illuminatrice, révélatrice des énergies essentielles, non seulement des nôtres, mais de toutes les choses vivantes. » *
* Joseph Campbell, The Inner Reaches of Outer Space (New York : Harper Perennial, 1988)


Un pisky perceptif

Quand cette fée apparaît, il faut suivre ses indications - pour lui la sécurité est dans l'intuition du plexus solaire. Les humeurs de son intestin lui indiquent ce qu'il doit faire.

Quempel

Cette fée danse pour célébrer les moments intenses et spéciaux où quelque chose est bien fait et réussi. Alors elle s'assied, dodue de satisfaction et rougeoyante du succès.

Vervain

La fée Vervain est un exemple particulièrement ardent du type de fée de fleur. La verveine a toujours été une plante aux connotations mystiques. Sous le règne de Venus, la plante a été placée sur des autels romains, utilisée dans les mariages, portée par des messagers pour signaler la paix. Dans les légendes chrétiennes, on a dit que la verveine se développe au pied de la croix. Les druides l'ont utilisée dans leur eau lustrale pour la divination. Pendant les périodes médiévales, elle était portée autour de la tête pour enlever les maux de tête, les morsures toxiques, la peste. La verveine a été toujours associée aux arts curatifs et employée pour traiter les migraines, l'insomnie, et l'épuisement nerveux. Cette véritable plante de fée a également des propriétés diurétiques et hypnotiques. La fée Vervain peut être invoquée pour la santé, la protection, et ses propriétés calmantes générales.

La fée du matin

Cette fée aime apparaître soudainement aux femmes et aux hommes au foyer dans un moment de silence où le reste de la famille est au travail ou à l'école. Alors elle chuchote dans votre oreille : « Ne faites pas vos corvées, ne vous faites plus de soucis... Laissez les plats, la promenade du chien, le menu du dîner... faites quelque chose rien que pour vous maintenant. » Elle est la fée qui cause ce désir irrésistible de lire un magazine ou un livre ou peut-être regarder un peu télévision... mais elle est aussi probablement celle qui vous recommande d'écrire finalement ce roman, sélectionner cet hautbois, ou faire tel ou tel choix.

La fée qui sait

Il n'y a aucun secret pour cette fée. Elle sait où toutes les choses sont cachées ; elle peut trouver toutes les choses que nous avons perdues. Mais surtout, elle sait ce que vous avez caché dans votre coeur.


Dernière édition par Divine/Adm le Ven 17 Juil - 23:50, édité 1 fois

_________________
Divine


* La pire des prisons est celle d'un coeur fermé *
avatar
Divine/Adm
Admin

Nombre de messages : 1972
Age : 57
Localisation : Au Québec
Emploi/loisirs : Thérapeuthe énergétique,Passeur d'âmes,Tarologue, Numérologue,Travail à distance
Humeur : Sereine et calme
Date d'inscription : 28/06/2008

http://divineenergie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Fées

Message  Divine/Adm le Ven 17 Juil - 23:47

La fée gardienne

La fée du lac Lucina attend à la lumière argentée de la lune. Elle est la gardienne de l'épée magique forgée par le grand Wayland lui-même. Il a également forgé son masque mystique fait des quatre éléments du monde (la terre, l'air, le feu et l'eau) et mélangé avec le clair de lune pur, le cinquième élément des Fées (c'est un art antique et sacré connu seulement des fées elles-mêmes). Lucina porte la tunique blanche de la pureté, le manteau bleu de l'inspiration spirituelle, et le masque argenté de l'intuition de la lune, elle tient aussi l'épée de la puissance spirituelle. Les féeries du lac cachent ces épées magiques dans leurs sanctuaires sous-marins, les maintenant dans la promptitude pour ceux qui peuvent prouver leur dignité. L'épée représente la puissance pénétrante de l'intellect, tenue (et équilibrée) par une accueillante femme. Ce n'est pas une arme de guerre ;sa lame est prévue pour couper non pas la chair mais plutôt l'hypocrisie et l'ignorance. Entre de bonnes mains, l'épée des fées se transforme en épée bénie de lumière. Les épées Mystiques font partie de systèmes magiques de beaucoup de cultures. Les danses d'épée (souvent en bois ou faites en herbe tressée) ont longtemps fait partie des rites de fertilisation qui représentent la mort et la régénération de la nature. En Chine, les épées mystiques appellent le vent et produisent du feu. Dans la tradition celte, les épées parlent, donnent la puissance de l'invisibilité, protègent contre la sorcellerie, et pleurent de douleur si elles sont utilisées d'une façon indigne. Les héros de mythes et de légendes portent des épées magiques souvent forgées dans les métaux des fées : Odin, Finn, Sigmund, Charlemagne, Isonokami, Kullervo, et naturellement le Roi Arthur qui a eu Excalibur par une fée du lac, la Dame du lac. Ici la fée gardienne attend, tenant sa puissante épée dans la promptitude. Elle attend... préparée à transférer la puissance spirituelle à quelqu'un digne de ce cadeau.

La marraine des fées

La marraine des fées (ou la bonne mère, comme les gallois l'appellent) est la fée qui apporte des cadeaux spéciaux aux nouveaux-nés. En Albanie, les marraines sont connues sous le nom de Fatit, apparaissant le troisième jour après la naissance de l'enfant pour donner les cadeaux du destin. En Lettonie, le Laume, une fée du ménage, préside sur les trois événements principaux de la vie: naissance, mariage, et mort. Les marraines sont des figures bien connues dans les contes de fées de beaucoup de terres, où elles atténuent des malédictions et sauvent de jeunes héros inexpérimentés du danger... et d'eux-mêmes. Dans beaucoup de contes, la marraine des fées doit dévier la malédiction d'une mauvaise fée qui s'est sentie affronter ou offenser. Dans le cas de la Belle au bois dormant, la mauvaise fée n'a pas été invitée au baptême de la princesse : se sentant très offensée, elle a maudit l'enfant. Grâce à trois marraines des fées la malédiction a été atténuée. Ces histoires nous rappellent qu'il ne faut pas oublier d'inviter les fées aux événements importants. Il est sage de reconnaître leur présence et d'accepter poliment leurs cadeaux. La marraine Sage-Lune nous apporte les cadeaux sacrés de la terre des Fées. Elle tient une pomme en or de l'île magique de Apple (également connue sous le nom d'Avalon). Ce fruit rougeoyant de l'immortalité et de la créativité fertile rayonne de la chaleur riche et pénétrante du soleil d'été. Elle nous apporte également l'accessoire de cette pomme : un cristal de clair de lune pur pour stimuler l'éclaircissement de la pensée. Avec ces cadeaux du coeur, le soleil et la lune, mâle et femelle en l'équilibre, elle nous demande de placer nos vies dans la balance et de trouver et d'accomplir un véritable objectif. Le Croissant de Lune qu'elle porte est le symbole de sa puissance. C'est un réceptacle ou berceau contenant les graines sacrées de notre futur. Son brillant halo est fait d'étincelles lumineuses provenant de la conscience des fées. Ces étincelles forment une constellation mystique, traçant hors de notre destin; ce sont les étoiles de la Chance que nous ne devons pas oublier car elles nous guident nous-même, et qu'il faut remercier. Quand elle s'en va, cette marraine se transforme en hibou, oiseau de la sagesse et de la prévoyance. Quand le temps s'assombrit, elle revient encore en tant que bonne mère dont chacun de nous a besoin, consolidant notre bien-être spirituel.

Altheia

La Fée de la Révélation, Altheia découvre la nature de la vie, retirant du monde l'illusion pour révéler la vérité cachée à l'intérieur. Appelez cette fée pour vous protéger contre la déception et la fraude.

La fée de l'aube

Surfant sur le vent solaire, elle rayonne de confiance et aide aux moments où l'on doute de soi.

La fée de la fin du jour

Surmontant les derniers rayons de soleil, cette fée vit dans la joie des mémoires du passé, pourtant elle se déplace à travers l'obscurité croissante vers un lendemain lumineux. Cette fée est prête à tendre la main en période de crise ou de grande perte.

La reine des grenouilles

Les grenouilles ont été connues en tant que seigneurs thérapeutiques de la terre des celtes antiques de l'Europe, symbole de la bonne chance et de la bonne et solide santé. Elles étaient sacrées à Hekit, la sage-femme égyptienne des dieux, représentant la fertilité et la renaissance - tandis que Ch'ing-Wa Sheng, l'esprit de la grenouille chinoise, symbolise la vision et la compréhension subtile. Les grenouilles étaient un signe d'harmonie entre les amoureux dans le mythe Greco-Romain ; elles ont également représenté le sensualité et étaient les compagnons des nymphes. Les grenouilles étaient des faiseuses de pluie magique dans des mythes Aztèques, la tradition indigène, et des contes folkloriques de beaucoup de peuples africains. Dans les contes de fées européens, la grenouille ou le crapaud était un agent de transformation : les princes se cachaient dans des déguisements de grenouille et les épouses de grenouille conjuraient la magie du coeur. En alchimie, le bijou caché dans une tête de crapaud symbolisait la vérité spirituelle - à nous de nous rappeler que les aspects extérieurs peuvent être trompeurs et que les récompenses cachées peuvent être trouvées dans le matériel ou les événements les moins prometteurs.

Sphinx de lune

Ce jeune et charmant rêve de rayon de lune est la fée des nouveaux débuts. L'enfant d'Epona, la lune celte antique et la déesse du cheval, nous guident à travers l'obscurité et s'illuminent, de tous les mystères profonds de la lune, dans les royaumes des fées. Ses ailes lumineuses parlent au nom de la spontanéité, de la liberté, et de la rapidité de la pensée ; son genou repose sur la vieille magie de la terre constituée de terre et de pierre. Dans le monde des humains, c'est la chaleur dorée du soleil qui fait pousser les graines, mais dans la Féerie les graines psychiques de croissance sont nourries par la lumière argentée de la lune. Les croissances de la lune: c'est les temps jeunes. Appelez-la pour vous guider à travers l'obscurité.

La reine des pharie

Dans les plantations sacrées et les vergers antiques, la reine de Pharie passe de la vieille année à la nouvelle sous forme de fruit d'automne. Tout comme cette pomme de l'année contient les graines desquelles pousseront de nouveaux arbres, son cadeau est de transmettre la connaissance passée pour créer le futur potentiel.

Sphinx

La nuit, quand des soucis me maintiennent éveillé, la fée sphinx apparaît, lumineuse et parfumée dans l'obscurité. A tous les moments de prise de décision quotidienne, je constate qu'elle est également présente. Quelle est la meilleure chose à faire? Dois-je - Oui ou non? Ce sont les questions pressantes que je lui demande - mais elle ne répond seulement quand elle veut. La fée sphinx est très fière, parce que sa lignée provient des plus vieilles ères. Au même titre que déesse lunaire, la caractéristique du sphinx est de garder de primordiaux secrets, plein des questions, d'énigmes, des rimes, et d'intelligents tests d'initiation. Elle s'accroupit sur un hibou (l'oiseau sacré de la nuit et symbole de la lune). Des opposés sont rassemblés et unis sous cette forme puissante de fée ; ainsi elle unit et négocie entre les mondes supérieurs et inférieurs, accommodant les impulsions normales animales avec l'intellect raisonnable humain. Sauvage et libre, la fée sphinx se tient aux carrefours de nos vies, parlant en énigmes, exigeant de nous les réponses qui se trouvent là. Le sphinx est la sombre destruction de tous les vieux modèles et des habitudes démodées de la pensée - mais elle est également la créatrice de nouvelles perspicacités et de nouvelles directions. Elle réveille notre potentiel endormi avec son regard perçant, ses énigmes, et son hurlement. Elle guident notre chemin dans la Féerie avec le rayonnement de ses ailes. Dans le folklore de beaucoup de cultures, le hibou est le guide des esprits des enfers, souvent liés à la déesse, une incorporation de sa sagesse. Minerve, Lilith, Blodeuwedd, et Athéna tous proclament le hibou en tant qu'oiseau totem ; et les premiers chiffres sumériens de déesse de la lune ont des yeux qui voient tout comme ceux du hibou. Le mensonge ne persiste pas au regard fixe pénétrant le noir de la nuit et la profondeur de nos âmes mêmes. Le hibou apporte la sagesse perçante, parfois impitoyable pour assumer nos vies, ainsi que des moments d'illumination et de prophétie. Comme un oiseau de la mort, le hibou symbolise la transformation et le changement intense.

* * * * *


Extrait du livre « Good Faeries, Bad Faeries » de Brian Froud.

_________________
Divine


* La pire des prisons est celle d'un coeur fermé *
avatar
Divine/Adm
Admin

Nombre de messages : 1972
Age : 57
Localisation : Au Québec
Emploi/loisirs : Thérapeuthe énergétique,Passeur d'âmes,Tarologue, Numérologue,Travail à distance
Humeur : Sereine et calme
Date d'inscription : 28/06/2008

http://divineenergie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Fées

Message  Divine/Adm le Sam 18 Juil - 0:13

LES MAUVAISES FÉES


La reine des mauvaises fées

Là où la lumière de la lune s'affaiblit, survient la reine des mauvaises Fées. En Ecosse elle est connue sous le nom de Nicnivin, Elph Queine de la cour d'Unseelie. En Allemagne son nom est Berchta, celle qui mène les chiens sauvages pendant la chasse sauvage. En Espagne elle est la reine de l'Estantigua, l'ancienne congrégation des esprits, racontant à tous ceux qu'elle rencontre : « voyager le jour, parce que la nuit m'appartient ». Son domaine est la nuit. Elle règne sur le crépuscule et l'obscurité, les ombres et les nuances. Le pouvoir de cette sombre Reine émane du côté obscur de la lune. Celui-ci est secret et bien caché ici, masqué par l'obscurité et l'illusion. En dehors de cette obscurité elle se montre comme une femme avec des doigts de fée dont les enchantements engendrent la folie. Un spectre d'une dame en blanc irlandaise pleure sa chanson de la mort, dont l'écho retentit grâce à La Llorona, le cousin sinistre de la Reine originaire de l'ouest américain. Annis noir, le misérable hag à la face bleue, veille en faisant grincer ses longues dents blanches. Les Hobgobelins et les Bogles tourmentent les chiens noirs fantomatiques qui hantent les ruelles du pays. Les morts humains sont les ambassadeurs de la cour de cette reine sombre, les monts sur lesquels habitent ces féeries sont des monts où l'on enterrait durant des siècles dans le passé.Mais chaque abomination a une doublure argentée. Toutes les choses doivent mourir pour renaître. La pouvoir de transformation de la fée change le fumier en magie, la crasse en or brillant, le noir désespoir en une joie cristalline. Comme la vie qui se développe en dehors de la mort, le Bien se développe en dehors de ces choses que nous appelons mauvaises. Le cri du spectre d'une dame en blanc prévoit un changement, pas la mort. Les hags au visage bleu, si nous passons l'épreuve et les embrassons, se transforment en belles femmes, ou peut-être ce n'est pas les hags qui changent, mais simplement la vision que nous avons d'eux. Dans le folklore irlandais, les hags étaient intouchables dans le passé car elles étaient de puissantes femmes rusées, reconnues comme les bâtisseuses de pyramides antiques et de montagnes sacrées d'Irlande. Dans l'obscurité, les graines du bien germent, se développent, se déploient vers la lumière. Féerieland est un monde fait de paradoxes : dans la lumière il y a l'obscurité ; dans l'obscurité, la lumière*. Vous ne trouverez aucun mal absolu ici dans le royaume sombre de la Reine, parce qu'elle est la Reine de la Nature, une force de nature, formée par une terre de rêve. Le véritable Mal existe seulement dans l'ombre de l'homme, quand il tourne le dos à la lumière.
* Une note bleue : La tonalité bleue qui imprègne le royaume de la Reine sombre est une couleur mystique, indiquant la noblesse (sang bleu) et l'émotion profonde (modes bleus, chantant le blues). La couleur nous informe sur la spécificité du temps (la lune bleue) ou sur l'information d'une image (un modèle). Les bleus pâles indiquent un plus haut niveaux de spiritualité ; les bleus plus profonds nous transportent dans les mystères de l'inconscience.


Le tyrannique bogey

Ce méchant bogey flâne dans des endroits isolés et attend d'un air lugubre sa proie. Son souffle fétide inspire la brutalité et les actions répressives. Ce bogey est une créature manipulant, chuchotant dans l'oreille de tous les tyrans. Son influence contagieuse est ressentie dans les classes d'école et dans les salles de réunion en passant par les bureaux du gouvernement.

Le bigot bogey

Cette créature rance saute de nulle part avec ses serres pointues et ses doigts raides surprenant ses victimes par derrière, leur montant dessus, les invitant à jaillir du dogme intransigeant. Sa voix dure coasse dans leur oreille, encourageant le dévouement et le fanatisme. Le froid rude serré du bogey réduit les attitudes, produisant un étroit discernement qui exclut toutes autres possibilités. Il est l'une des créatures les plus injuriées, même par les féeries elles-mêmes, car il engendre tout ce qui est contraire à la foi des fées. Ouvrir son coeur et c'est la ruine de cette fée, et dénuder son esprit rompt son pouvoir. Les fées nous montrent la direction et les possibilités de changer. Elles nous montrent la clarté et la perspicacité et le fait que tout est relié et que nous sommes tous une fraction d'une autre.

Le pook perfide

Cette fausse fée conduit les humains à être prétentieux et hypocrite, inspirant les mensonges et la duperie. Il jette un sort sur toutes les choses fausses de sorte qu'elles semblent plausibles et dignes.

La fée fétide

De toutes les créatures engendrées par le côté obscur des fées, celle-ci est l'une des plus répugnante. Imbibée d'ombres, elle accable lentement sa victime, enduisant tout ce qu'elle touche d'une toile collante de mensonges et de duperies. Cette fée siffle dans notre oreille, nous poussant à avoir un comportement dissimulé de destruction : trahisons secrètes, abus sournois et violence derrière des portes fermées. La Fée fétide prospère dans l'obscurité du non-dit et est bannie par la lumière de la vérité.


Le pixie pinceur

Autrefois, elle fut le fléau des oisifs et des souillons mais maintenant nous nous savons tous en danger face au Pixie Pinceur. Le bleu inexplicable serait l'oeuvre du Pixie.

Le problème d'ordinateur

Qui n'a pas senti le contact de cette fée, faisant planter les ordinateurs, bloquer les calculatrices et obscurcissant les écrans numériques ?

Le rageur rouge

Petite et à peine visible, cette fée se dissimule dans des cavités sombres, nous rongeant furtivement avec ses petites dents venimeuses. Alors soudainement sa couleur vire au rouge vif et elle se jette sur nous. Qu'est-ce qui m'a possédé ? disons-nous après. Quelque chose s'est emparée de moi. Quelque chose s'est produit en moi. Ce quelque chose, c'était le Rageur Rouge, ou la Fée Colère. Elle prend un malin plaisir à libérer la fureur incontrôlable et les passions violentes. Sa forme tordue nous éconduit et nous trouvons que nous ne sommes plus très contrôlable. Tout ce qui est rationnel et raisonnable est dévoré par les crises de cette fée, qui nous laisse dans le courant des forces les plus sombres de Féerieland. Soyez constamment vigilant sur les premières morsures d'exaspération des dents de fée. La possession du Rageur Rouge devient plus virulente avec le temps. La compassion est son ennemi et l'empêche de croître.

Bodach

Cette figure masculine ténébreuse descend de la cheminée et prépare un sale coup.

La mort

Elle est, peut-être, la plus redoutée de toutes les féeries. Les Irlandais la connaissent sous le nom de Dame Blanche (banshee), une femme fée qui passionne et gémit dans la nuit, en prévoyant la mort. Son visage couvert apparaît à chacun de nous au moment où dans nos vies, nous entendons l'irrésistible appel d'un autre monde. Parfois, nous pouvons refuser l'appel pendant un instant, mais par la suite nous devrons le suivre. Elle donne une vision de notre passé. Est-il pétillant de joie ? Ou est-il chargé de faits que nous avons délaissés ? Il est trop tard pour changer maintenant. La Fée Mort attend, prête à nous emmener vers un futur de notre propre création. Maintenant c'est le moment redouté. Nous devons prendre sa main. Il est temps d'aller.

Annis Noire, le visage bleu de sorcière

Il y a un vent frais qui souffle. Fermez vos fenêtres et barrez la porte, car Annis Noire est dans les environs. Cette fée sorcière très dangereuse saisit des enfants à travers les fenêtres ouvertes et les ramène dans son antre pour les dévorer. Quand l'horrible Annis Noire a faim, ses hurlements peuvent être entendus à des kilomètres.

* * * * *


Extrait du livre « Good Faeries, Bad Faeries » de Brian Froud.

_________________
Divine


* La pire des prisons est celle d'un coeur fermé *
avatar
Divine/Adm
Admin

Nombre de messages : 1972
Age : 57
Localisation : Au Québec
Emploi/loisirs : Thérapeuthe énergétique,Passeur d'âmes,Tarologue, Numérologue,Travail à distance
Humeur : Sereine et calme
Date d'inscription : 28/06/2008

http://divineenergie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Fées

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum